le système financier

 

 

@lié.jpg

   

 Banque, Finance, Économie, tout est lié.

 

000 ECONOMIE.jpg

Le survol du système financier dans son ensemble permet de bien comprendre l'environnement financier de l'entreprise. De la même manière que le survol d'une édifice complexe, quel qu'il soit, ferait apparaître la logique de sa construction, une logique difficile à percevoir de l'intérieur. 


Les marchés, les banques et l'État sont les trois pôles de pouvoir qui structurent cet environnement. Ces trois pouvoirs sont indépendants, ou relativement indépendants, et en tous cas indissociables. 

 

   

 

3 P2b.jpg

 
 

Le diaporama ci-dessous montre comment ils se relient entre eux et à l'entreprise.

(voir directement la conclusion )

 

 

 

 

 

 SLIDE - 1  

@5.jpg

La banque, premier interlocuteur de l'entreprise, fournit les systèmes de paiement, de tenue des comptes et surtout le crédit. Les banques sont étroitement contrôlées par la BANQUE CENTRALE. C'est là que se situe le PREMIER POUVOIR 

 

 

 

 

 SLIDE - 2

@8.jpg

En fait le pouvoir  de  la banque centrale ne s'exerce pas directement  sur les banques, mais indirectement, à travers le marché interbancaire.

 

 

 

 

SLIDE - 3

Slide10.JPG

Grâce au crédit bancaire, les entreprises investissent et entretiennent la croissance.

 

 

 

 

 SLIDE - 4 

Slide11.JPG

L'ÉTAT favorise cette croissance par des mesures incitatives à l'investissement des entreprises et à la consommation (subventions, fiscalité, grands travaux...). L'État est le DEUXIÈME POUVOIR.

 

 

 

 

 SLIDE - 5

Slide11.JPG

La croissance est susceptible de nourrir l'inflation. Maintenir l'inflation dans des limites étroites fait partie de la mission de la banque centrale, qui utilise pour cela, principalement, l'arme du volume et du taux des ressources mises à disposition des banques. 

 

 

 

 

 SLIDE - 6

Slide12.JPG

L'action de l'État peut avoir des conséquences sur l'inflation (politique de relance, salaires de la fonction publique,...) à l'encontre des buts poursuivis par la banque centrale. La BCE est "plutôt" indépendante du pouvoir politique, à la différence de ses homologues, aux États-Unis et en Chine par exemple.

  

 

 

 

 SLIDE - 7

Slide15.JPG

Le MARCHÉ représente une source importante de financement pour les entreprises (bourse ou marché des obligations) et ce en complément des crédits bancaires. Le marché constitue le TROISIÈME PÔLE DE POUVOIR. 

  

 

 

 

 SLIDE - 8

Slide16.JPG

Le MARCHÉ fait évoluer le cours des devises. La banque centrale peut corriger ces variations de manière indirecte, en modifiant les taux d'intérêts. Les interventions directes, c'est-à-dire l'achat ou la vente de devises sont de plus en plus rares pour les banques centrales comme pour les États. On l'a vu au début de 2016 avec l'attaque du franc suisse et du yuan.

  

 

 

 

 SLIDE - 9

Slide17.JPG

Le MARCHÉ finance aussi les BANQUES ! La bourse, bien sûr, qui permet aux banques de renforcer leurs fonds propres, mais aussi, notamment, le marché obligataire.

 

 

 

 

 SLIDE - 10

Slide18.JPG

Et enfin le MARCHÉ finance les ÉTATS! La dette de la France, environ 2000 milliards d'euros est financée par émission d'obligations. Celles-ci sont placées sur les marchés en France et à l'international.

 

 

 

 

 

   - F I N - 

 

@ 2.jpg

 

Les TROIS POUVOIRS et leurs sphères d'influence respectives: le marché, le système bancaire et l'État. Le marché ET le système bancaire sont essentiels pour financer les entreprises. Quant à l'État, il dispose de nombreux outils pour favoriser directement ou indirectement l'activité économique.

 

 

 

 

   

 

Chemin faisant, cette présentation générale laisse dans son sillage de nombreuses questions en suspens, comme par exemple:

 

- qu'est-ce que le marché interbancaire?

- pourquoi cette importance des marchés dans le financement de l'économie, alors que le crédit aux entreprises est l'activité principale des banques?

- pourquoi les banques centrales  ont-elles tant de difficulté à maintenir l'inflation dans des limites étroites, à relancer l'activité économique, etc ...

- pourquoi le contrôle des banques est-il si important?

- pourquoi, malgré ce contrôle, les risques de crise ne sont  pas totalement écartés?

 

Ces quelques questions montrent, si besoin était, les liens existant entre les sujets habituellement séparés: banque, finance, économie.

 

On ne peut pas dissocier l'étude des finances de l'entreprise et l'étude du fonctionnement des banques. L'analyse des logiques de fonctionnement des unes et des autres conduit tout naturellement à comprendre l'étape suivante, la complémentarité des banques et des marchés. Et par conséquent à l'importance des marchés pour les entreprises. On ne peut donc pas dissocier micro- et macro-économie.

 

On voit ainsi se profiler l'esquisse du programme du cours, qui traite en parallèle et de manière progressive, de tous ces domaines. 

   

   

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/03/2016