Corrigé

 

 

 

PREMIER TEST


https://static.blog4ever.com/2011/11/554516/artfichier_554516_3516429_201403110402614.jpg

 

 

Le passif des bilans est inconnu. Que pensez-vous de l'activité de chacune des trois sociétés A, B et C?

 

 

La simple comparaison des proportions des postes de l'actif permet de deviner le secteur d'activité de ces trois entreprises, et plus encore.
 

  1. La société B a visiblement beaucoup de stock et un important crédit-client. En l'absence de visibilité de son passif, deux hypothèses sont envisageables. Ou la société est en forte croissance - ce qui explique l'importance du stock et du crédit-client -  ou elle est en difficulté sur son marché. Cherchant à écouler ses stocks d'invendus, elle a consenti à ces clients des conditions de paiement très généreuses. En tout cas, l'existence de ce poste "clients" indique qu'elle vend à d'autres entreprises. On est en B to B (business to business). La société B est  une PME ou une  Grande Entreprise de production.
  2. La société A est dans une situation plus avantageuse, car il semble que ses clients paient en grande partie comptant. Sa trésorerie est importante. Très rare, sauf pour une activité tournée vers le grand public qui paie cash ou ... la production de certains biens d'équipements. Dans le premier cas, on serait ici en B to C (business to consumer). L'importance du stock ferait penser à une société de distribution de produits de grande consommation. Dans le deuxième cas, on serait en présence d'une société fabriquant des matériels lourds (aéronautique, maritime) et recevant de gros acomptes à la commande. L'importance du poste "immobilisation", inconnu, permettrait de trancher. Des immobilisations lourdes (machines, usines) et un endettement important (les acomptes sont des dettes) conduiraient à la deuxième hypothèse. 
  3. La société C n'a pas de stocks, ce qui laisse supposer qu'elle ne produit pas, ou produit de l'immatériel. C'est probablement une société de services. L'importance du crédit clients ne laisse aucun doute: la société B est une banque !

 

Pour en savoir plus, il faudrait examiner les autres postes du bilan, actif et passif, et, finalement, l'ensemble des données comptables. Le but de cet exercice était de montrer comment les chiffres peuvent "parler". 

 

 



DEUXIèME TEST



bilan test 2a.JPG

Comment s'appellent  A  et  B ?  Que représente la différence  A - B  ?

A  s'appelle le Besoin en Fonds de Roulement (BFR), un terme un peu obscur qui recouvre une notion qui mérite un développement. Le banquier et .... le Chef d'Entreprise scrutent régulièrement son évolution. 

 

rappel: crédit-client et crédit-fournisseur

Le crédit clients représente le total des factures émises et non encore payées au moment où le bilan est établi. De même le crédit fournisseurs, mais pour les factures reçues.

 

Ces deux "crédits" sont représentés par un montant exprimé en euros. Ce montant est proportionnel au volume des ventes et à la période de règlement.  Si une entreprise augmente de 50% cette période - par exemple en accordant 90 jours aux clients au lieu de 45 - le montant du crédit clients augmentera dans les mêmes proportions.

 

pourquoi cette notion de crédit ? 

L'entreprise a avancé les dépenses de fabrication des produits, mais ne perçoit le produit de la vente correspondante qu''à l'issue d'un certain délai. Et quand cet argent est enfin payé, une autre facture en instance de règlement se substitue à celle qui vient d'être réglée. Le cycle production-vente est en effet continu.

 

Au final l'entreprise a donc en permanence un volume de factures encore non payées qu'elle porte "à bout de bras". A l'inverse, le même raisonnement s'applique aux factures des fournisseurs. Il y a en permanence un certain volume de factures que l'entreprise n'a pas à régler tout de suite. L'un dans l'autre il y a une différence nette entre ces deux crédits. Et comme le crédit-clients est en général supérieur au crédit-fournisseurs, il y a un volant net de crédit-clients C'est de l'argent immobilisé que l'entreprise doit financer d'une manière ou d'une autre.

 

On peut dire la même chose des stocks, qu'il faut également financer. Cette masse nette globale à financer de manière permanente s'appelle besoin en fonds de roulement .

 

 

B   s'appelle le Fonds de Roulement. A la différence du précédent, il varie très peu dans le temps. C'est la contribution des ressources "longues de l'entreprise au financement du Besoin en Fonds de Roulement

 

 

A-B  représente la partie du BFR qui doit être financée par des ressources externes. C'est le besoin de découvert bancaire




TROISIèME TEST



bilan test2.jpg

Vous êtes banquier. Vous avez sous les yeux ce bilan d'une société qui demande un crédit. Comment réagissez-vous ?

  

   

Plusieurs remarques:

- cette société est peu capitalisée

- le crédit fournisseur est faible

- le crédit bancaire est probablement destiné à financer l'immobilier

- le découvert bancaire est considérable, ce qui signifie une grande fragilité car la société est totalement dépendante de sa banque qui peut lui couper les vivres à tout moment.

 

Le banquier est fondé à recommander à son client plusieurs mesures d'urgence. La première serait de remettre de l'argent dans l'entreprise, pour augmenter le capital, donc le fonds propres. La deuxième serait de négocier avec ses fournisseurs un allongement des conditions de règlement. Ces deux mesures auront pour effet de diminuer le besoin de découvert, un découvert coûteux pour la PME et inquiétant pour le banquier.

 

 

RETOUR AU TEST



27/06/2014