crédit et croissance

 

 

 

 

banque, finance, économie 

 

 

 

 

1- LES ENTREPRISES  FONT  LA  CROISSANCE

 

emplois.jpg

 

Les entreprises

créent des richesses et des emplois.

Les États créent aussi des emplois, mais ces emplois sont payés par l'impôt que paient les entreprises et les particuliers. Les entreprises sont au coeur de l'économie.

 

 

3E.jpg

La croissance

est socialement et économiquement indispensable

La croissance permet d'offrir du travail aux nouvelles générations et des richesses à répartir

La croissancrésulte de l'augmentation de l'activité des entreprises existantes et de la création de nouvelles entreprises 

La croissance repose sur l'intelligence des hommes, le besoin  de se surpasser et de gagner plus d'argent

 

 

 

2- OU  VONT  LES  PROFITS  DES  ENTREPRISES

 

profits.jpg

impôt son montant est décidé par les États

la répartition entre dividendes et ce qui reste dans l'entreprise est déciédée par les actionnaires 

 

3- PAS  DE  CROISSANCE  SANS  CRÉDIT  

  

moteur.jpg

Il faut toujours de l'argent avant de commencer à en gagner, pour recruter et investir. Il en faut ensuite pour se développer. D'où vient cet argent ?

fondateur   c'est lui qui apporte la mise initiale

banques  elles fournissent l'essentiel des crédits

bourse et marchés pour couvrir les gros investissements, dès que l'entreprise a une certaine taille

 

 

4- PAS  DE  CROISSANCE  SANS  LA  BANQUE  

 

bkE.jpg

La banque 

partenaire essentiel des entreprises

gestion des comptes et paiements

octroi des crédits appropriés selon les besoins

conseils de gestion 

 

 

5- LES  BANQUES  NE  PEUVENT  PAS  TOUT

 

bkE.jpg

protection du public  s enaire 

ole risque du crédit repris

conseils de gestion ssent

 

 

6- LE  SYSTÈME  BANCAIRE  EST  FRAGILE,  TRÈS  FRAGILE  

 

bkE.jpg

banque centrale  utilité 

régulation  les accords de Bâle

sauvetage étatique  protéger les banques saines

 

7- PAS DE CROISSANCE  SANS LES MARCHÉS  

 

marchés.jpg

l'argent des investisseurs est placé directement dans les entreprises  actions ou obligations 

aux États-Unis, le proportions est de 60% (marchés) et 40% (banques) 

en Europe, c'est l'inverse 



30/08/2015