les clichés

 

les clichés sur la banque et la finance

"L'erreur est simple, la vérité est complexe."

 

Ci-après quelques-uns des thèmes discutés en fonction de l'actualité du moment. Pour tous ces sujets, et bien d'autres, INFOFI2000 propose un "lecture" des événements et renvoie aux modules pertinents du cours qui aident à leur compréhension..

 

 

 

LES MARCHÉS SONT DANS LE COURT TERME, LES ENTREPRISES DANS LE LONG TERME Exact, c'est même tout le génie du marché de transformer le temps long de l'entreprise en temps court pour l'investisseur. L'entreprise bénéficie de financements dans la durée, l'investisseur peut changer d'avis à tout moment et revendre ses actions/obligations. Quant à la "pression" des marchés pour des résultats immédiats, ce n'est qu'un élément parmi d'autres à gérer pour le management.

 

 

metsys-r.jpg LES BANQUES SAVENT QU' ELLES SERONT SAUVÉES PAR LES ÉTATS QUOI QU'IL ARRIVE Il y a eu tout de même environ 500 faillites de banques ces deux dernières années, aux États-Unis et en Europe. Ce qui est vrai est qu'à partir d'une certaine taille, l'État doit intervenir. C'est le "too big to fail". Mais dans ce cas, les actionnaires perdent tout. il est donc faux de penser que les banques sont encouragées au laxisme.

 

 

bk1.jpg LES BANQUES SONT FRILEUSES ET  NE PRÊTENT PAS ASSEZ AUX ENTREPRISES  Il ne faut pas confondre frilosité et prudence. Les banquiers comme les hommes d'affaires n'aiment pas les mauvaises affaires. Mais il y a un autre élément, incontournable celui-là, la régulation. En clair une banque ne peut pas prêter plus de 12 fois ses fonds propres.  Pour prêter plus, une banque doit donc augmenter ses fonds propres, ce qui veut dire, faire des bénéfices.

 

 

cotes.jpg

LE LBO TUE L'ESPRIT D'ENTREPRISE CAR LES BANQUES SE PAIENT SUR LA BÊTE 

C'est tout le contraire ! Le LBO permet à un entrepreneur qui a des moyens financiers limités de reprendre une entreprise pour la développer. La banque qui apporte le complément de crédit prend le risque de tout perdre si l'affaire tourne mal. Le remboursement progressif du crédit se fait par prélèvement sur les éventuels bénéfices. On est dans l'éthique du risque, loin du "moralement incorrect" suggéré ici.

 

 

bulle.jpg LA TITRISATION A CRÉÉ L'OPACITÉ QUI EST À L'ORIGINE DE LA CRISE DES SUBPRIMES Faux, mais difficile à expliquer en quelques lignes. Si c'était vrai, comment expliquer que la BCE vient de l'introduire en Europe! Pour ne pas trop effrayer l' "opinion", elle n'utilise pas le mot de titrisation, mais un acronyme, les ABS, c'est à dire les "titres qui résultent de la titrisation". Le sujet est expliqué simplement dans l'onglet 'titrisation' en colonne de droite.

 

 

euro 01.jpg L' € EST RESPONSABLE DE LA STAGNATION EN EUROPE, DONC IL FAUT EN SORTIR L'euro, c'est l'Europe, qui n'est pas aimée de tous. Pas étonnant donc que la monnaie symbole soit malmenée ici et là. Ce qui est vrai est que l' € a joué un rôle de coussin amortisseur et nous a protégés des cycles dévaluation-inflation catastrophiques des trente dernières années. Sans compter la fluidité du commerce intra-européen. Sur ces deux points, on a oublié ce qu'il en était avant l'euro.

 

 

 

 


 

 

 



24/07/2016