les clichés

 

 

 

 

 

 

 

  @  @.jpg

LES CLICHÉS SUR LA BANQUE ET LA FINANCE

Ce qui suit est extrait du chapitre consacré aux clichés. Pour chacun d'entre eux, le site explique brièvement la part de vrai et de faux  et propose les modules pertinents permettant de "creuser" les sujets concernés.   

 

#-1a.jpg
C'est tout le contraire! La finance, est tout simplement à l'économie ce que le circuit sanguin est au corps humain: les banques et les marchés assurent la circulation permanente de l'argent disponible vers ceux qui en ont besoin, les entreprises et les États. 
#-3.jpg

Les marchés sont en effet devenus essentiels pour les entreprises, start-ups ou multinationales. Les temps ont changé: la R&D, les acquisitions externes, les créations de filiales exigent des capacités que ni l'autofinancement, ni le crédit bancaire ne peuvent plus satisfaire comme c'était le cas autrefois.

#-2.jpg
Exact, c'est même tout le génie du marché de transformer le temps court de l'investisseur en temps long pour l'entreprise. L'entreprise bénéficie de financements dans la durée, l'investisseur peut changer d'avis à tout moment et revendre ses actions/obligations. Quant à la "pression" des marchés pour des résultats immédiats, ce n'est qu'un élément parmi d'autres à gérer par le management.
#-4a.jpg
Les États sont effectivement intervenus dans l'urgence pour des raisons d'ordre public. Mais il faut faire la distinction entre le sauvetage des banques en faillite (les actionnaires ont tout perdu) et les prêts de liquidités,  tous remboursés aux États, intérêts compris! Penser que les banques sont encouragées au laxisme est erroné.

LES BANQUES

NE PRÊTENT

PAS ASSEZ

 

Il ne faut pas confondre frilosité et prudence. Les banquiers comme les hommes d'affaires n'aiment pas les mauvaises affaires. Mais il y a un autre élément, incontournable celui-là, la régulation. En clair une banque ne peut pas prêter plus de 12 fois ses fonds propres.  Pour prêter plus, une banque doit donc augmenter ses fonds propres, ce qui veut dire, faire des bénéfices.

LE LBO TUE

L'ESPRIT

D'ENTREPRISE 

C'est tout le contraire ! Le LBO apporte à l'entrepreneur un financement pour reprendre une entreprise et la développer. Le remboursement du crédit LBO se fait par prélèvement sur les bénéfices. On est dans l'esprit de la prise de risque, loin de la vision négative suggérée ici.

LA TITRISATION 
EST LA CAUSE
DES SUBPRIMES

Cela n'a pas plus de sens que de dire que l'avion est responsable des accidents aériens. C'est au contraire l'un des outils qui permettent aux banques de faire plus de crédits et aux marchés de trouver de nouveaux débouchés. Un double intérêt, micro et macroéconomique. La BCE l'a d'ailleurs introduite en Europe! 

L'€URO 

A  CRÉÉ

LE CHÔMAGE 

Au contraire! L' €uro a joué  un rôle de coussin amortisseur et nous a protégés des cycles dévaluation-inflation catastrophiques pour l'emploi. Sans compter la fluidité du commerce intra-européen. On oublie trop souvent ce qu'il en était avant l'euro(1).

 

 

 1) Le plus étonnant: le commentaire sur l'euro que l'on peut lire dans les manuels d'économie  nie le succès de l'euro et ce à partir d'une théorie des Zones Monétaires Optimales élaborée en ... 1960 par un prix Nobel. L'euro butte sur les conceptions des keynésiens et "post-keynésiens" pour lesquels une monnaie doit être souveraine. Des effets bénéfiques de l'euro sur nos économies, de son rôle dans la géopolitique des monnaies, ... rien ! 

 

 

À SUIVRE

Les taux négatifs ruinent les banques et les épargnants- Le quantitative easing ne se justifie plus- Un euro qui va sur les marchés est perdu pour l'économie- L'euro nous empêche de dévaluer- L'austérité affaiblit l'économie...

 

 

 

 

  

 

 

# R bleu.jpg

@  @.jpg

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



24/07/2016