banque d'affaires

 

 

 

 

  @ défilante.jpg

ba.jpg

Ce qui suit est un extrait du chapitre sur les banques. Les banques d'affaires ou banques d'investissement, ont marqué l'histoire du capitalisme: on leur doit l'émergence des grands groupes actuels, dont la plupart ont été constitués par des opérations de fusions-acquisitions. 

En bref

La fonction des banquiers d'affaires est proche de celle des courtiers immobiliers, les uns et les autres étant des intermédiaires entre acheteurs et vendeurs. La comparaison d'arrête-là néanmoins, car l'achat ou la vente d'entreprises est de loin l'activité la plus complexe. On parle d'ailleurs de fusions et d'acquisitions d'entreprises plutôt que d'achat ou de vente.

L'acquisition partielle ou totale d'une entreprise est un acte stratégique qui ne s'improvise pas et doit être mûrement réfléchi. Le choix d'une cible et le passage à l'acte, requièrent une préparation rigoureuse. C'est la raison pour laquelle l'activité de banquier d'affaire est aussi qualifiée d'activité de conseil.

Quant à l'acquisition proprement dite, c'est-à-dire la négociation entre les parties, elle suppose des compétences techniques et un savoir-faire particuliers. Les niveaux de prix est en effet encadré par des méthodes d'évaluation complexes, mais en définitive, l'accord sur un prix est autant le résultat d'éléments techniques que psychologiques. Comme en toute négociation, la confiance entre les parties est essentielle, et la confiance se construit, elle n'est jamais automatique.

C'est sur ce point que le métier de banquier d'affaires revêt son importance et sans doute sa noblesse. Le banquier d'affaire, comme un chef d'orchestre, doit  maîtriser sa partition technique, gagner progressivement la confiance des parties et savoir s'effacer aux moments cruciaux de la négociation.

Il est important de comprendre comment l'activité de banque d'affaires se distingue de celle de la banque dite "classique". Toutes les grandes banques ont d'ailleurs un département dit de banque d'affaires.

La présence d'un toit commun entre ce département et le reste de la banque n'empêche pas des différences fondamentales d'un métier à l'autre. On peut - et doit même parfois- parler de muraille de Chine interne entourant la banque d'affaires interne, pour des raisons de confidentialité.

Une grande banque, de nos jours, est une mosaïque de métiers différents. Il y a peu de points communs - intellectuels et culturels - entre le profil du trader à l'affût permanent des mouvements de marchés et le banquier d'affaires qui parle à l'oreille des dirigeants d'entreprises. Même si ces métiers "se parlent" et s'appuient les uns sur les autres.

 

 

 

le banquier d'affaires 
évaluer le prix d'une entreprise 
les autres métiers de la banque
une discussion confidentielle    
00 R3.jpg pour aller plus loin 

  

 

 

 ce chapitre est accessible en version payante

  

 

 

VOIR D'AUTRES EXTRAITS (clic sur image) 

3N.jpg MF.jpg BCE.jpg
v5.jpg CF.jpg
SU.jpg T.jpg C1.jpg

 

 

     

 

@ D2a.jpg @ D2b.jpg
    

  @ défilante.jpg

  

 

 

 

MAJ  03/2018



25/03/2018